Comment changer de regard sur le grand âge, et le considérer comme une richesse pour nos territoires et nos organisations sociales, et non pas comme une charge, ou un synonyme de relégation ? Quand le moment est venu de se questionner sur le vieillissement, se mélangent peur de la mort, déni, crispations familiales, sentiment d’abandon, désarroi, résignation ou révolte… et parfois un manque de solutions pragmatiques à des problématiques concrètes.

La crise du Covid-19 a mis en lumière les fragilités du système de prise en charge collective du grand-âge, l’isolement des aîné·es, l’impuissance des aidant·es, et la vulnérabilité des professionnel·les qui travaillent auprès d’elle·ux. Dans ce contexte, il semble important de ne pas céder le pas aux réponses standardisées de la silver economy, mais de valoriser les initiatives locales, citoyennes, publiques ou privées, pour ouvrir les horizons, nourrir les imaginaires et alimenter les pratiques professionnelles.

 

Vieillir vivant invite à explorer un nouvel imaginaire du bien vieillir pour porter ce sujet sur la place publique. 

Suivez le projet et les différentes expérimentations menées ->

 

Domaine

Domaines

Méthodes / Outils

Objectifs et méthodes
  • Contribuer au changement de regard sur le vieillissement et la diversité des savoir-faire qui l'accompagnent
  • Contribuer à la transformation des politiques publiques et des territoires vers plus de solidarité et de créativité

 

Méthodes / Outils

Infos

Objectifs
Co-décider, co-construire
Type d'expérience
p
Thématique d'inspiration